Protégeons nous les uns les autres

vendredi 31 juillet 2020

Les enfants et le COVID : la question persiste

Une étude parisienne menée par le prof. Cohen avait conclu que les enfants étaient peu contaminateurs et étaient surtout contaminés par les adultes.
Cette étude souffrait de gros défauts inhérents à la période de confinement à savoir que les enfants ne se croisaient guère
Les auteurs soulignaient ces biais: "L'étude présente des limites, soulignent les auteurs comme la probable surestimation de la contamination intrafamiliale en raison d'un confinement bien suivi en France, et l'éventuelle surreprésentation des familles déjà touchées par le Covid-19, «plus susceptibles de consulter et d'accepter de participer à l'étude». Les auteurs prévoient de renouveler l'étude après la réouverture des écoles et des crèches de la région parisienne pour mieux évaluer la transmission du coronavirus chez les enfants." (Le Figaro )
Une étude virologique ( https://jamanetwork.com/journals/jamapediatrics/fullarticle/2768952 ) va à l'encontre de cette étude puisqu'elle montre que la charge virale estimée (correspondant généralement au capacités de contamination) est supérieure chez le petit enfant à ce quelle est chez le grand enfant et chez l'adulte.
Des études complémentaires sont nécessaires et la prudence sera de mise à la rentrée scolaire.

samedi 9 mai 2020

La Corée comme exemple?

Pr François Amblard : « Après avoir vu lamaîtrise coréenne contre l'épidémie j'ai assisté au désastre français » 

LE QUOTIDIEN : Comment avez-vous perçu l'arrivée du SARS-CoV-2 en Corée du Sud ? Peut-on la comparer à ce qui est advenu en France ?
PR FRANCOIS AMBLARD : Au début du mois de février, j'ai vu que la panique commençait à s'installer, mais elle est restée relative. Un arsenal de lutte contre la pandémie a été mis en place avec une étonnante efficacité. L'épidémie a débuté le 18 février, le nombre de cas a augmenté pendant 15 jours avant de diminuer. En un mois, l'affaire était pliée et il n'y a pas eu plus de dix morts par jour, malgré un cluster initial d'un millier de personnes contaminées.

vendredi 8 mai 2020

le monde d'hier ?

Pétition sur chang.org      http://chng.it/rGxpb9tR6c
Alors que les couturières ont pris de l'avance que les décideurs et cousus des centaines de milliers de masques en coton en se basant sur les normes AFNOR, elle sont reléguées au deuxième plan. Leurs maques barrière" sont bien suffisants et avec des masques du commerce qui se lavant  10 fois, le fabrication maison a de beau jour devant elle.
Elle ne sont pas les seules femmes à être reléguées dans cette crise sanitaire.

vendredi 1 mai 2020

mettre son enfant à l'école?

Des quatre pays européens, Italie, Espagne, Grande Bretagne et France, durement touchés par le COVID-19, seule la France a annoncé la réouverture des écoles.
La décision de mettre ou pas ses enfants  à l'école est laissée à la plus ou moins libre appréciation des parents, plus ou moins car les règles de garde des enfants à domicile vont disparaitre*.
Le risque de la réouverture n'est pas pour les enfants même si les cas de Kawasaki mettent un bémol à ce qui semblait acquis.

samedi 25 avril 2020

Opération masque

Contrairement à ce qui a été écrit dans Vezin-Hebdo par erreur, la fabrication et la diffusion des masques à Vezin Le Coquet n'a été ni initiée ni organisée par la mairie.
La réalisation en revient à quatre élu.e.s (certes de la majorité) qui l'ont fait dans le cadre d'une initiative citoyenne avec des bénévoles. Dont acte. PLM
  
L'organisation de la fabrication repose sur Bouchra El Hasnaoui, Martine Quelleuc et Marie-Noëlle Gallais. Les couturières seront citées plus tard, elles sont une petite vingtaine en comptant celles qui ont déposé des masques au cabinet directement ( dont une de L'Hermitage!)

Coronavirus : au moins 25 soignants décédés en France, qui étaient-ils ?

Sur le front depuis des semaines face à l’épidémie, les soignants payent un lourd tribut. Au moins 25 d’entre eux sont décédés depuis mars en France. Qui étaient-ils ?
Depuis le début de l’épidémie, 25 professionnels de santé au moins sont décédés du covid-19 en France. Un bilan sans doute inférieur à la réalité, les données disponibles restant très incomplètes.
Médecins généralistes ou urgentistes, infirmiers, aides-soignants, agents hospitaliers, cadres de santé… Voilà ce que l’on sait, à ce stade,

mercredi 22 avril 2020

L'Académie de Médecine persite et signe.

https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-l-academie-de-medecine-appelle-au-port-du-masque-pour-tous-des-maintenant-1898984.html


Coronavirus: l'Académie de médecine appelle au port du masque pour tous dès maintenant

mardi 21 avril 2020

Environ 4 millions de français contaminés

La France a été fortement affectée par l'épidémie de SRAS-CoV-2 et est entrée en confinement le 17 mars 2020. En utilisant des modèles appliqués aux données sur les hôpitaux et les décès, nous estimons l'impact de la fermeture et de l'immunité actuelle de la population.  
Nous constatons que 2,6% des personnes infectées sont hospitalisées et 0,53% meurent, allant de 0,001% chez les <20 ans à 8,3% chez les> 80 ans. À tous les âges, les hommes sont plus susceptibles d'être hospitalisés, d'entrer en soins intensifs et de mourir que les femmes.  
Le confinement a réduit l'indice de contagion de 3,3 à 0,5 (réduction de 84%). D'ici le 11 mai, alors que les interventions devraient être assouplies, nous prévoyons que 3,7 millions (fourchette: 2,3-6,7), soit 5,7% de la population, auront été infectés. 
L'immunité de la population semble insuffisante pour éviter une deuxième vague si toutes les mesures de contrôle sont libérées à la fin du confinement.

https://hal-pasteur.archives-ouvertes.fr/pasteur-02548181 
article quotidien du médecin

dimanche 19 avril 2020

Et la Suéde, modèle à suivre?

La Suède est souvent donnée en exemple pour dire que le confinement n'est pas nécessaire. Les mesures sont en effet assez soft, le pays fonctionne, les contraintes existent mais la politique est surtout basée sur l'auto-controle.
 Il y a au 18 avril, 1511 décès imputés au covid-19. C'est peu par rapport ç la France, avec ses 19323 morts. Les populations ne sont pas les mêmes, 10.3 millions pour la Suède , 37 millions pour la

vendredi 17 avril 2020

masque en tissu aussi efficace que le FFP2?

Coronavirus : "Si tout le monde porte un masque en tissu, alors ça sera aussi efficace que de porter un masque FFP2", affirme un pneumologue

Deux personnes qui se parlent et portent chacune un masque, c'est "90%" d'efficacité dans le filtrage des postillons qui contiennent potentiellement le coronavirus soit l'équivalent des "masques les plus performants", explique le professeur Bertrand Dautzenberg.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-si-tout-le-monde-porte-un-masque-en-tissu-alors-ca-sera-aussi-efficace-que-de-porter-un-masque-ffp2-affirme-un-pneumologue_3920539.html

jeudi 16 avril 2020

Lettre à une vezinoise

Madame,                                                                                                      13/04/20202

Vous vous interrogez sur les chiffres donnés de contamination probable à Vezin Le Coquet dans la lettre adressée aux Vezinois.e.s * . J'en assume la paternité et vous pourrez les retrouver sur le site covid-vezin.fr que je vous conseille de faire connaître au vezinois qui s'interrogent à juste titre.
Mon estimation se base sur les patients vus en consultation avant cette lettre pour des symptômes fortement évocateurs de Covid-19, syndromes grippaux bien sûr (alors que la grippe saisonnière était derrière nous);

mercredi 15 avril 2020

Une vraie réponse à l'urgence de la situation


Du tissu, des machines et des couturières : le Parc des expositions de la Teste-de-Buch en Gironde transformé en un vaste atelier de couture avec 130 employés. Une usine éphémère installée en moins de 48 heures pour produire des centaines de milliers de masques en tissu.
Par Marie-Pierre d'Abrigeon

A l’origine de ce projet, Libero Mazzone, entrepreneur du Teich spécialisé dans la fabrication de produits automobiles. Contraint à l’arrêt de son activité, il décide de réorienter totalement sa production pour participer à cette guerre contre le coronavirus. « Nous avons besoins d’armes

lundi 13 avril 2020

L'intérêt des masques . Nous sommes en retard.

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.04.04.20052696v1

Traduction Google de l'abstract, étude très intéressante. Ce qui était intuitif sur l'intérêt du masque en tissu devient modélisable.

La nouvelle pandémie actuelle de coronavirus (COVID-19) s'est rapidement propagée au début de 2020, provoquant des dizaines de milliers de décès, plus d'un million de cas et des perturbations socioéconomiques généralisées. En l'absence de vaccin disponible et de nombreux systèmes de santé nationaux atteignant ou dépassant la capacité, des interventions pour limiter la transmission sont

dimanche 12 avril 2020

Les chiffres

Beaucoup de chiffres, difficiles parfois  à comprendre. En Bretagne, on (ARS) nous annonce 126 morts cumulés au 11 avril et "depuis le début de la pandémie, le nombre de cas de Coronavirus Covid-19 confirmés en Bretagne par diagnostic est de 1621". On pourrait en déduire un taux de mortalité effrayant de  8% environ.
Sachant que le temps entre la contamination et le décès est de 23 jours en moyenne, on reprend le nombre de contaminations confirmées le  18 mars qui  était de 252. On arrive là à un taux de mortalité de  50%!

vendredi 10 avril 2020

La rançon du succès

La fabrication des masques et la distribution à  Vezin Le Coquet ne dépendent pas de la Mairie mais d'initiatives individuelles notamment de conseillers municipaux.
 La Mairie approuve cette initiative et envisage d'apporter une aide  financière. Elle se penche aussi sur l'achat de masques en tissus chez des fabricants mais les délais de fabrication sont longs (plus d'un mois). Elle n'est donc aucunement responsable du manque de masques.

Les difficultés a en fabriquer suffisamment vient du nombre insuffisant de bénévoles qui en fabriquent et la difficulté à trouver du tissu (coton serré et élastique). C'est un double appel aux

jeudi 9 avril 2020

La ville de Rennes va équiper tous ses habitants en masque -

 S'agissant des masques en tissu, il semble désormais acquis que leur port systématique dans l'espace public contribue à limiter la propagation du virus. Dans ce cadre, la Ville de Rennes a mis en production dans ses ateliers municipaux des masques en tissu (visuels en téléchargement ci-contre © Ville de Rennes). Les premiers ont été

faire son masque

https://latelierdesgourdes.fr/tuto-masque-afnor/

Si vous en fabriquez pour les autres, merci de les déposer au cabinet médical, 18 rue de Mouillemuse (9-12h, 15-18h) pour qu'ils soient redistribués dans les commerces.
Si vous avez de l'élastique en stock, vous pouvez aussi le déposer.
Merci de laisser votre nom.

"À Lyon, Olivier Terrier, chercheur CNRS au Centre international de recherche en infectiologie, vient de réussir à démontrer que la chaleur sèche à 70 °C détruit très efficacement une charge virale calibrée déposée sur des masques chirurgicaux et FFP2".
Ceci va dans le sens de notre proposition de  passer au four  à 70° pendant  30 minutes vos masques individuels après chaque sortie.

Pour nous joindre, covidvezin@gmail.com

Dernière heure: Il semblerait, sous réserve de validation par les experts de BFM et LCI, que la simplicité du modèle permettrait même à un homme de le réaliser.


Pour lire par ailleurs, cliquez ci dessous

mardi 7 avril 2020

Plus de 1,5 million de patients pris en charge par les généralistes pour Covid-19 selon une enquête

Sur le terrain, les médecins généralistes sont en première ligne pour la prise en charge des patients atteints de Covid-19 et l'analyse de leur activité permet de se rendre compte de l’ampleur de l’épidémie.
Entre le 31 mars et le 3 avril, le MG France a lancé une enquête en ligne auprès des omnipraticiens sur leur prise en charge de ces patients.
En deux semaines (entre le 17 mars et le 3 avril), dans tous les départements Français, à l’exception de la Guyane et de Mayotte, 2 032 médecins généralistes ont évalué 56 033 patients présentant un tableau compatible avec le Covid-19, confirmé ou probable.

anti-masque, dernier argument: nous sommes trop stupides!

Devant les demandes de plus en plus précises et nombreuses, incluant l'Académie de Médecine, les "experts" dans le poste, parfois même infectiologue (!!), ont enfin sorti l'argument suprême: les Français ne sauront pas utiliser les masques.
Ne pouvant se dédire après avoir déclarer urbi et Orbi que les masques ne servaient à  rien, ils viennent maintenant dire que les Français risquaient de mal les utliser.

C'est à Mordelles

Outre ce témoignage, au moins une personne en réanimation à Mordelles

TÉMOIGNAGE. Coronavirus. Face au Covid-19, « nous sommes tous vulnérables »

La correspondante locale de Ouest-France à Mordelles, près de Rennes, n’a pas été très active depuis plusieurs jours… Touchée par le Covid-19, ainsi que son mari, elle raconte.

Face au Covid-19, nous sommes tous vulnérables. Le confinement est primordial. | OUEST-FRANCE
« Le 17 mars, à 12 h, je commençais mon confinement comme une majorité de Français. Mon mari et moi avions de quoi faire, pas besoin de courses. Les premiers jours ont été actifs : grand ménage, jardinage et nettoyage de terrasses.

lundi 6 avril 2020

l'Académie de médecine pour le port obligatoire

Coronavirus : l'Académie de médecine pour le 

port obligatoire du masque, même « alternatif »



Recommandations de l’Académie nationale de médecine : 2 Avril 2020
–  en situation de pénurie de masques[1] et alors que la priorité d’attribution des masques FFP2 et des masques chirurgicaux acquis par l’État doit aller aux structures de santé (établissements de santé, établissements médico-sociaux, professionnels de santé du secteur libéral) et aux professionnels les plus exposés, l’Académie nationale de Médecine recommande que le port d’un masque « grand public », aussi dit « alternatif », soit rendu obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement ;

Bon sens

le professeur Philippe Juvin, chef du service des urgences de l’hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris. " Quand on leur parle de pic ou de plateau, les gens semblent comprendre que c’est gagné. Mais pas du tout. On a encore des paquets de patients dans les étages qui seront admis en réanimation dans les heures et les jours qui viennent et qui vont y rester longtemps. L’épidémie sera derrière nous quand il se sera passé quatorze jours sans aucune hospitalisation après le dernier nouveau cas. On en est très loin."

Un vrai expert plein de bon sens depuis le début.

Danse confinée




 Aurélie Girbal, professeure  de l’Association Cintré-L’Hermitage-Vezin-le-Coquet-Breteil, a proposé à ses élèves de réaliser une chorégraphie ensemble, malgré le confinement.

L'OMS ouvre la voie à un usage élargi des masques

03/04 | 22:52 | REUTER

GENEVE/WASHINGTON, 3 avril (Reuters) - L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré vendredi que les masques chirurgicaux devaient être réservés aux personnels de santé mais elle a ouvert la voie à un usage accru des masques, même artisanaux, par le grand public afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19.

samedi 4 avril 2020

Le masque, c'est pour ceux qui ont une stricte obligation de sortir

  • Coronavirus: Macron demande aux personnes "de plus de 70 ans" de rester à leur domicile...
Vous avez plus de 70 ans, faites faire vos courses. N'ayez pas de contact avec les personnes qui vous les font. Attendez au moins 6 heures avant de les manipuler. Si vous manipuler le frais à mettre au frigo, laver vous très sérieusement les mains après. Deux mois de confinement pour 10, 20, 30 ans de vie. Faites le bon choix.

Pour les plus jeunes, faites passer le message à vos parents et grands parents.
Rappelez leur que c'est pour les protéger que des millions d'enfants sans risques sont confinés.

Vezin-le-Coquet. « Faute de mieux, il nous faut des masques en tissu »

Vezin-le-Coquet. « Faute de mieux, il nous faut des masques en tissu »

Sur son blog, Paul Le Meut, médecin et conseiller municipal, prodigue ses conseils. Comme celui de fabriquer des masques. Une petite armée d’habitants est à l’œuvre.


Paul Le Meut, m&eacute;decin et conseiller municipal
Paul Le Meut, médecin et conseiller municipal | OUEST-FRANCE



Les gens d’ici
L’ex maître de conférences le dit haut et fort : « Le message qui disait que les masques en tissus ne sont pas efficaces m’avait semblé stupide. D’ailleurs, l’Afnor vient de publier un document pour la fabrication de masques en tissu aux normes. De plus, on a négligé de donner des consignes de port du masque en ville. Comment a-t-on pu dire qu’il était inutile de porter un masque si on n’était pas malade alors que la moitié des contaminés sont soit en incubation soit porteurs sains ? »

vendredi 3 avril 2020

Combien de français sont contaminés?

calcul perso (Paul Le Meut) 31/03/2020)

L'ARS nous annonce  226 cas en Ile et Vilaine alors qu'il y en a sans doute plus près des  10 000. Comment responsabiliser les gens avec de telles données, quasiment personne n'étant testé ?

Il y a 3500 morts à ce jour en France (mortalité uniquement hospitalière) avec un taux de létalité probable à 1 % donc 350 000 contaminés. le taux de létalité -risque pour un malade de mourir - est sans doute plus haut dans notre population plus âgée que la Corée du Sud. Cependant le nombre de morts est forcément plus haut aussi car il y a des morts hors hôpitaux, ces deux facteurs s'annulant en partie.

Sachant que le temps entre la contamination et le décès est probablement autour de 14 jours ( 5 jours d'incubation, décompensation autour de 7 à 10 jours), c'était donc 350 000 contaminés minimum il y

mercredi 1 avril 2020

On y arrive

Je pense que dans moins de deux semaines le masque sera obligatoire pour sortir.
 

AFNOR met à disposition de tous un référentiel de fabrication de masques, dit « masques barrières ». Pensé pour les néofabricants de masques et les particuliers, il permet de concevoir un masque destiné à équiper toute la population saine et complète la panoplie des indispensables gestes barrières face à l’épidémie de Coronavirus. - extrait du texte AFNOR.

 

https://telechargement-afnor.org/masques-barrieres?_ga=2.36289571.2063127591.1585755192-757067002.1585755192

Même pas peur

1/04/2020 : Aujourd’hui, je dirais, "pas encore". Dans les jours qui viennent, il n'est pas exclu qu'une personne sur 20 que vous allez rencontrer en faisant vos courses soit contaminante sans le savoir (porteur sain ou avec peu de signes, signes digestifs, malades en phases d'incubation de 5 à 14 jours). La contamination par aérosol n'est pas certaines mais l'ambiance des magasins sera propice aux échanges par l'air ambiant. Certaines études ont montré qu'un éternuement peut envoyer des virus jusqu’à 8 mètres.
La seule protection est que tout le monde porte des masques. Je prends le pari que ce sera obligatoire courant avril. N'attendez pas d'être malade, tout le monde sais maintenant que ce n'est pas une grippette.

25/03/2020
J'ai fait mes courses ce matin dans le centre-ville. Une sensation de malaise m'a pris quand j'ai vu toutes ces personnes (à part 3 ou 4) dont de nombreux octogénaires sans masque. Les distances de sécurité sont difficiles à respecter entre les rayons.
J'ai fait trois fois la remarque, une personne âgée m'a dit que c'était un peu du cinéma, un homme d'âge mûr m'a répondu qu'il n'était pas malade, une jeune femme médecin m'a dit qu'elle n'était pas en service, ces deux derniers n'ayant pas conscience que toute personne est un contaminateur en puissance (sinon ce serait super simple).

mardi 31 mars 2020

Portons tous des masques, soyons responsables

Résultat de recherche d'images pour "macron mulhouse"
Certains français ont compris


Croiser le moins de personnes possible, le moins longtemps possible et avec le plus de distance possible, c'est la base.

Pour en savoir plus  "hauts les masques".

des personnalites appellent le gouvernement a generaliser le port du masque

masque 3D pour les soignants (et les caissières)

Si vous avez des compétences en impression 3D, laissez un commentaire avec vos coordonnées (il ne sera pas public).


par exemple     https://www.prusaprinters.org/prints/27267/files

 https://media.ouest-france.fr/v1/pictures/MjAyMDAzZjk4OGQ3MTQ0ZTM1NzNhNzU2NzkxNTA0MTQ2ZDA1MWE?width=480&height=270&focuspoint=50%2C25&cropresize=1&client_id=bpeditorial&sign=b86e9fb81897e81bd81bbc96205fec916ef9f7405d89adf20c34da2f368c917e

dimanche 29 mars 2020

décontaminer son pain

Pour la plupart des produits alimentaires, il est possible de les passer sous l’eau avec du savon mais pour certaines denrées comme la baguette de pain, l’exercice se révèle plus difficile.Bien que la cuisson du pain lors de sa préparation en élimine le virus, il existe toujours le risque de transmission par les mains lors du passage à la boulangerie : porte, pièces de monnaie, baguette elle-même… Afin de prévenir toute contamination, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) conseille donc de mettre son pain 4 minutes au four à 63 degrés. D’après l’institut, ce geste simple divise par 10 000 le risque de transmission du coronavirus

Malade ou suspect de corona à domicile

Conseils que choisir 
En règle général, référez vous aux conseils de "Que Choisir" sur le coronavirus plutôt que sur les organismes d'état.

vendredi 27 mars 2020

Auto-évaluation

Si vous ne savez pas quels sont vos risques, si vou ne savez pas qui appelez     cliquez ici

vezin-hebdo

Sans doute une erreur: Ce jour, sur vezin-hebdo du 27/03,  "la consigne est de porter un masque quand on est malade."

Non: quand on est malade, on se confine en chambre (y compris par rapport à sa famille). Si on n'est pas malade, on est potentiellement contaminant, on porte un masque.

Soit dit en passant, si le masque ne protège pas, pourquoi demander aux malades de le porter.
Si il sert à quelque chose pour éviter la contamination, sachant que la moitié des contaminants au moins ignorent qu'ils le sont, pourquoi dire que c'est inutile. (ce chiffre de la moitié, à Vezin au 29 mars 2020, je l'estime à une cinquantaine, deux fois plus dans trois-quatre jour)
Réponse: parce qu'on pose la question à des hygiénistes hospitaliers qui répondent avec leur connaissances hospitalières. Je suis d'accord avec eux, pas de masques anti-postillons pour les personnels hospitaliers.

Mais même en CHU, on peut réfléchir intelligemment.
https://www.ledauphine.com/sante/2020/03/19/les-masques-verites-et-rumeurs-expliquees-par-le-chu-grenoble-alpes

infos diverses

Pour Vezin, la Poste c'est Le Rheu , cliquez ici pour les horaires

jeudi 26 mars 2020

Nous ne sommes plus seuls

 http://stop-postillons.fr/
4 médecins s'engagent avec un terme réaliste. Nous ne sommes plus seuls mais nous n'irons pas cracher dans la soupe par les temps qui courent.
Grâce à notre initiative, nous avons de quoi faire entre 1200 et 1500  masques. {achat anticipé de molleton et don de <écolaine> que nous remercions}. Il faut les confectionner et grace à la mobilisation associative de nombreuses personnes se sont déjà proposées. Contenu du volume les volontaires sont les bienvenu.es
laissez un commentaire avec vos coordonnées (il ne sera pas public)

mardi 24 mars 2020

Gardons nous en forme

Par Martine Quelleuc

4 exercices qui renforcent les muscles des fesses, des cuisses des abdos et des bras

1) FERMETE POUR LES FESSES : à réaliser au lit
Allongé sur le dos, les bras le long du corps, ramenez les pieds près des fesses de façon à
ce que les mollets soient à la verticale. En prenant sur les pieds et les mains, montez les
fessiers de façon à aligner le buste et les cuisses. Redescendez en position de départ.
Réalisez 30 mouvements matin et soir
Objectif : augmentez d’un mouvement chaque jour

2) TONICITE SPECIAL BRAS Debout
Des haltères dans chaque main pliez l’avant-bras le long de la poitrine, pour amener les
haltères au-dessus de l’épaule (biceps) et montez les coudes au-dessus des mains (triceps)

sport et familles

 Réponse au  24/03 sur le site du gouverment
Quelles sont les règles concernant l'activité physique ? 
Les sports collectifs ou de contact sont à proscrire. Si vous disposez d’un jardin, vous pouvez pratiquer un sport, mais uniquement au sein du cercle familial auquel le confinement s’applique et sauf, évidemment, si l’un des membres de la famille est malade.

Faire du sport en extérieur, c’est donc avant tout faire une marche ou un petit footing mais en respectant 3 règles importantes :
  • Rester à proximité de son domicile – donc dans son quartier ; 
  • Que cette sortie soit brève ; 
  • Et sans autre contact qu’avec sa cellule familiale. Vous pouvez sortir avec vos enfants ou seul mais pas retrouver des amis.

lundi 23 mars 2020

Faire ses courses, rester vigilant


La contamination se fait par manuportage (par les mains) et pas aérosols (postillons lors d’une discussion, éternuement, toux). Un distance d’un mètre est en général considérée comme raisonnable. Si la personne croisée porte un masque, cette distance est d’autant plus raisonnable, d’où l’intérêt que tout le monde en porte.
Ceci est d’autant plus facile à faire en allant aux horaires de faible fréquentation. Une alternative est le drive ou la livraison si vous êtes fragile et/ou âgé.

Le SARS-CoV-2 peut survivre sur une surface inerte, que ce soit un chariot ou un emballage alimentaire. Si une gouttelette est déposée par un client infecté sur une boîte, un autre client qui mettrait la main dessus peut  alors porter le virus.

Service de déclaration en ligne des arrêts de travail - ALD - garde enfants




Dans le cadre des mesures de prévention visant à limiter la propagation du coronavirus, les pouvoirs publics ont mis en place un dispositif dérogatoire permettant aux personnes présentant un risque de développer une forme grave d'infection de bénéficier d'un arrêt de travail à titre préventif. Le champ des pathologies concernées a été défini par le Haut Conseil de la Santé Publique dans un avis rendu le 14 mars 2020.
Attention, l'avis du HCSP prévoit explicitement que ce dispositif ne s'applique pas aux personnels soignants des établissements de santé.

Dans le sanitaire, les ordures ménagères

Infos Rennes Métropole  22/03

Service minimum

À compter de ce mardi 17 mars, les services déchets assurent un service minimum. La priorité est orientée vers le maintien de la collecte et l'élimination des déchets ménagers.
  • La collecte des poubelles grises reste aux jours habituels, les horaires pourront être modifiés. La fréquence de collecte est maintenue mais elle pourra être réduite en fonction de l'évolution de la situation. Dans ce cas une information sera publiée.
    ! Attention : lingettes, mouchoirs, masques usagés doivent être mis dans des sacs fermés dans cette poubelle !

dimanche 22 mars 2020

Quels risques?

Les données actuelles sont en faveur d'un taux de mortalité globale des personnes contaminées (incluant les porteurs sains = contaminés sans signes de maladie) de  0.7% et peut-être un peu moins.

Si 20% de la population de Vezin Le Coquet est contaminé, ceci correspond à 9 morts
Si 40% de la population est contaminée, celà correspond à 18 morts,
Si 60% de la population est contaminée, cela correspond à 27 morts.

Sur Rennes Métropole, les chiffres correspondant sont 630, 1260, 1890 morts. Pour la France entre 80 et 250 000 morts.

La mortalité est rare avant 50 ans, elle double ensuite tous les dix ans.

Ces données sont très imparfaites mais donnent un ordre de grandeur du risque et de l'intérêt de freiner la contamination. Le temps gagné permet aux services de santé travailler dans de meilleures conditions et donc avec de meilleurs résultats. Il permet de  trouver de nouveaux traitements, des tests plus nombreux et efficaces, un vaccin plus tard.


Note  du 13/04: La mortalité en France est à ce jour un peu inférieure à 15000 morts recensés. soit environ 2 000 000 de contaminés il y a 3 semaines. Ce taux relativement bas de contamination, encore plus bas en Bretagne, est une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne c'est que des mesures barrières énergiques sont efficaces et qu’avec le renfort des dépistages, des sérologies et des masques, l'efficacité sera encore meilleure. La mauvaise, c'est que 9 Français.e.s sur 10  au moins resteront à la merci de ce virus en attendant un traitement radical ou un vaccin, donc pendant 12 à 18 mois.


Comment ça se présente

Les signes cliniques les plus fréquents du Covid-19 sont ceux d’une infection respiratoire aigüe, allant de formes pauci-symptomatiques ou évoquant une pneumonie, sans ou avec signes de gravité (syndrome de détresse respiratoire aigüe, voire défaillance multi-viscérale).

Toutefois des formes avec symptomatologie digestive, état confusionnel, initialement non fébriles sont souvent au premier plan chez les personnes âgées. Le Conseil national professionnel de gériatrie et la Société française de gériatrie et gérontologie ont confirmé la symptomatologie atypique du Covid-19 chez les sujets âgés, indépendamment des signes respiratoires plus classiques, se traduisant par des signes digestifs (notamment diarrhée), un état confusionnel ou des chutes, une fébricule avec variations de température entre hyper et hypothermie.

Par ailleurs, le Conseil national professionnel d’ORL a constaté la recrudescence d’anosmie brutale sans obstruction nasale, parfois isolée qui pourrait être en relation avec le Covid-19. Le Conseil national professionnel d’ORL lance une étude afin de préciser les éléments de cette constatation. Il convient dans ce cadre d’être attentif aux points suivants :

•Toujours chercher ce symptôme devant un patient suspect de Covid-19 ;

•En présence d’une anosmie sans obstruction nasale et avec une agueusie, le diagnostic de Covid-19 est à considérer comme vraisemblable et ces patients doivent être de facto isolés ;

•Ne pas les traiter par corticoïdes inhalés ou per os et les lavages de nez sont décommandés, ils pourraient favoriser la dissémination virale ;

•Ce tableau clinique semble plutôt caractéristique des formes bénignes. Toutefois il semble aussi assez fréquent dans les formes graves si on recherche le symptôme.

Professions de santé

Pour les contacts avec les médecins, la téléconsultation est favorisée notamment par l'Assurance Maladie notamment avec une prise en charge à 100% dans cette période particulière.

Les Dr Roussel, Chauvin, Le Meut pratiquent ou pratiqueront incessamment cette téléconsultation. Voir avec leur secrétariat ou sur leur sites habituels de rendez-vous. C'est ce qu'il faut faire dans un premier temps si vous avez un syndrome de type grippal. Le docteur Chevalier conseille par téléphone.

Les pharmaciens sont autorisés si nécessaire à  renouveler les ordonnances chroniques. Il n'y a pas de risque prévisible de pénurie.

Les Infirmières de Vezin poursuivent un activité habituelle.

Les kinés axes leur activité sur les soins urgents notamment dans le domaine respiratoire.

D'autres information plus précises en ce début de semaine.